A la mémoire de Shamar Rinpoché

Dhagpo Nantes vous propose ici une compilation dédiée à la mémoire de Shamar Rinpoché qui a quitté son corps le 11 juin 2014.

Shamar Rinpoche a touché tant de personnes dans le monde entier. Nous encourageons tous ceux dont il a touché l’existence à partager leurs pensées et leurs souvenirs sur ce site : http://shamarpa.org/memories/ , avec le souhait que cela puisse apporter soin et réconfort aux personnes à qui sa présence physique manque. Et de cette manière, permettre au monde d’être témoin de cette immense sagesse, présence, gentillesse et humour que nous avons tous aimés.

 (Extrait du site de Dhagpo Kagyu Ling)
 

Chronologie des événements

 

 

Chronologie des événements
Date Evénement
31/07/14 Crémation de la dépouille mortelle de Shamar Rinpoché au Népal. Shamar Rinpoché «The final flame»
29/07/14 Le corps du gourou Shamar Rinpoché transporté au Népal.
29/07/14 Le Népal autorise la crémation du moine bouddhiste tibétain.
01/07/14 La route vers Kalipong. Traduction française des paroles de Shamar Rinpoche. Le corps a été transféré à Kalipong (Inde), au Diwakar Buddhist Academy (université bouddhiste) établie par feu Shamar Rinpoché où il restera deux semaines.
30/06/14 Message officiel de Sa Sainteté le 17e Karmapa.Traduction en français.
22/06/14 Arrivée du kudung de Shamar Rinpoché au KIBI à New Delhi. Karmapa accueille le Koundoung de Shamar Rinpoché au Karmapa Institute Buddhist Institute de New Delhi. Des rituels ont eu lieu continuellement.
19/06/14 De Renchen Ulm : un poême pour Shamar Rinpoche
19/06/14 Le corps de Shamar Rinpoche’s quitte l’Allemagne. Au soir du 19 juin, au milieu de plusieurs milliers de disciples venus des quatre coins d’Europe et du monde formant un impressionnant cortège, le corps de Shamarpa a quitté Renchen-Ulm pour être transporté en Inde.
18/06/14 Condoléances de J-L.Massoubre député honoraire
18/06/14 Hommage à Shamar Rinpoche : HH 17th Karmapa arriveen Allemagne.Le Karmapa Thayé Dorjé est arrivé à Renchen-Ulm pour se reccueillir auprès du Koudoung et diriger les rituels. Funérailles de son Eminence Shamar Rinpoché en Allemagne.
13/06/14 Shamarpa est resté en «Toukdam» (absorbtion méditative post mortelle) jusqu’au matin du 13 juin, jour particulièrement auspicieux du 15ème jour du Saga Daoua (jour anniversaire à la fois de la naissance du Bouddha, de son éveil et de son parinirvâna).
12/06/14 Lettre duroi du Bhoutan Jigmé Singyé Wangchuck
11/06/14 Communiqué officiel du site de Shamar Rinpoché. Shamar Rinpoché est donc décédé le 11 juin au matin. Immédiatement, tous les Rinpochés etlamas, présents en Europe, ont annuléleurs programmes respectifs pour se rendre à Renchen-Ulm pour accompagner les rituels auprès du «Kundoung» (dépuille mortelle) du Shamarpa.

Quelques vidéos

 

 

 

 

 

 

Quelques photos

 Histoire de la lignée des Shamar Rinpoché

 

La tradition d’une lignée de réincarnations successives a commencé au XIIe siècle, au Tibet, avec le 1er Karmapa, Düsum Khyenpa disciple de Gampopa. La lignée des réincarnations des Shamarpas a commencé à l’époque de Rangjung Dorje, le 3e Kamarpa qui a présenté son disciple principal, Khaydrup Tragpa Sengé, la coiffe rouge rubis lui conférant le statut de Shamarpa, signifiant « le détenteur de la coiffe rouge » (sha : coiffe ; mar : rouge). Cette coiffe rouge est une réplique de la coiffe noire portée par les Karmapa, et elle représente la relation étroite qui existe entre ces deux lignées de réincarnation, puisque les Kamarpa et les Shamarpa sont considérés comme inséparables. Le 2e Karmapa, Karma Pakshi, a dit: « Les futurs Karmapa se manifesteront sous deux formes ». Cette affirmation a été clarifiée plus tard par le 4e Karmapa, Rolpe Dorje, quand il désigna la réincarnation du Shamarpa comme seconde manifestation de lui-même. Les Shamarpa sont aussi connus comme une émanation du Bouddha Amitābha.

(Extrait de « La Guirlande du cristal d’eau de lune »)

La venue du Bodhisattva Shamarpa a été prophétisée par le Bouddha Shakyamouni, extrait du « Soutra du Bon Kalpa » :

« Il y a de cela de nombreuses ères, un être réalisa l’Eveil sous le nom du Tathagata Keuntcho Yenlak. Dans la présente ère fortunée, bénie par la venue de mille bouddhas, ce Tathagata se manifestera sous la forme d’un grand bodhisattva à l’éclatante coiffe rouge rubis. Il œuvrera pour le bien d’une multitude d’êtres vivants ».

Depuis lors, les Karmapas successifs et les Shamarpas ont travaillé   conjointement pour propager le Dharma. En effet, suite à ce leadership,   la lignée Karma Kagyu était l’école la plus en vue du bouddhisme   tibétain jusqu’au temps du 10ème Karmapa, Choying Dorje (1604-1674),   époque à laquelle la lignée a été réprimée   et a subi un long déclin.

Pendant ces siècles de déclin, les Karmapas et Shamarpas à   tour de rôle ont permis de brefs renouveaux de la lignée Karma   Kagyu et ils ont transmis ses enseignements et ses traditions.

[…]

(En 1792), le gouvernement tibétain accusa (le 10 ème) Shamarpa de la débâcle politique   et militaire tibétaine et par vengeance, interdit l’intronisation   des tulkous du Shamarpa et confisqua le Monastère Yangpachen (siège   du Shamarpa), pour l’inclure dans la tradition Gelugpa.

(Extrait du site de Montchardon)
 

 Mipham TcheuKyi Lodreau, 14ème Shamarpa

Mipham Tcheukyi Lodreu aussi connu sous le nom Kunzig Shamar Rinpoché est la 14ième réincarnation des Shamarpa de l’école Karma Kagyu du bouddhisme tibétain. il a été reconnu par le 16ième Karmapa, Rangjung Rigpe Dorje.

[…]

Mipham Tcheukyi Lodreu, a reconnu Trinley Thaye Dorje comme l’actuel Karmapa. Il a eu de nombreux disciples à travers le monde (États-Unis, France, Allemagne, Inde, Hong Kong…). Shamar Rinpoché a fondé les centres Bodhi Path, dont l’approche du Bouddhisme met en valeur une progression pédagogique de la méditation et d’études basées sur le calme mental et des étapes progressives fondées sur la tradition spirituelle séculaire du Mahamudra. Il vient régulièrement en France au monastère Kundreul Ling en Auvergne et dans le centre d’étude à Dhagpo Kagyu Ling en Dordogne pour y donner enseignements et initiations. Il entreprend la rénovation du siège des Shamarpas dans la Préfecture de Lhassa dans la région autonome du Tibet, Yangpachen, ainsi que l’aide aux familles laïques de la vallée.

(Extraits de Wikipédia version anglaise et française)
 

 Aujourd’hui, grâce à lui, nous bénéficions d’un legs inestimable. En premier lieu, celui qui prit forme sous les traits du 17ème Karmapa Trinley Thayé Dorjé, reconnu par Shamar Rinpoché en 1994. Il aura fallu son courage et sa détermination inégalées pour parvenir à cette reconnaissance et établir son autorité légitime sur le choix du futur Karmapa. Ni la reconnaissance d’un Karmapa par les autorités chinoise validée par le gouvernement tibétain en exil, dépourvue de toute légitimité historique et spirituelle, ni la fronde de nombreux maîtres importants de la lignée Kagyu ayant décidé de se rallier à l’avis du gouvernement tibétain en exil; n’auront entamé sa détermination. Au plus fort de la crise, se retrouvant quasiment seul contre tous, il lui a fallu beaucoup de courage pour mener à bien sa tâche.
Honnêteté, courage et intrépidité absolue : c’est ainsi que l’on peut définir sa personnalité. Solide comme un roc, inébranlable dans l’engagement de ses idées et immuable quelle que soit la taille de l’obstacle, poursuivant son chemin et allant toujours de l’avant.
Il incarnait une grande liberté d’esprit, refusant toute bassesse ou compromission. Il avait cette phrase étonnante, à propos de l’institution des tulkous : « Puisque chaque incarnation est une nouvelle vie, le bénéfice des grands actes réalisés dans le passé n’est pas transféré automatiquement dans chaque nouvelle incarnation… La grandeur doit être gagnée à nouveau dans chaque vie. »
L’on doit aussi au 14ème Shamarpa Mipham Tcheukyi Lodreu, d’avoir transmis un enseignement de la parole du Bouddha dégagé de toute superstition et romantisme. Plus d’une fois, il a rappelé l’importance du développement d’un bouddhisme éclairé, fondé sur l’analyse et l’intelligence et non sur une croyance aveugle. Il nous rappelait avec force et la parole du Bouddha, affranchie de toute préoccupation séculière, en accord avec les instructions du 16ème Karmapa, à savoir la nécessité absolue d’éviter toute collusion entre le Dharma et la politique.
Shamar Rinpoché, détenteur au premier chef des précieux enseignements de la lignée Kagyu, aura eu le temps de les transmettre en totalité au 17ème Karmapa. Nous lui devons donc aussi l’intégralité de la transmission et le maintien de la cohérence de cette précieuse lignée, héritière de la tradition du Mahamoudra de Milarépa, associée au profondes instructions kadampa de l’incontournable Gampopa.
Shamar Rinpoché, grand maître du Mahamoudra, aura toujours incarné cet esprit libre des yogis, si cher à l’esprit de cette lignée.
Il s’est engagé dans de nombreuses actions pour promouvoir le bonheur d’autrui, y compris celui des animaux. Récemment, il a créé la Fondation de la Compassion Infinie (www.infinite-compassion.org) pour promouvoir un traitement décent des animaux d’élevage, destinés à la consommation de viande, afin de leur permettre de vivre et mourir dans des conditions non-brutales.
Dans ces temps troublés qui caractérisent notre époque, prier pour le prompt retour du Shamarpa et demeurer solidaire de l’action du 17ème karmapa est de la plus haute importance. Une telle prière vient d’être composée par le Karmapa et sera très rapidement disponible en traduction française.
Un effort considérable devra aussi être consenti pour consolider les liens entre les différentes composantes de la sangha de Karmapa afin que continuent à resplendir les joyaux de l’enseignement du Bouddha. Souhaitons aussi qu’un jour, un ou plusieurs ouvrages rendent hommages à l’exceptionnelle qualité des enseignements transmis par Shamar Rinpoché qui, pour beaucoup d’entre nous, restent encore inaccessibles.

(Extrait des nouvelles de Karma Migyur Ling N°42 de juillet 2014)
 

La lignée des Shamarpa

Lignée des shamarpas
Photo Shamarpa 1ier Shamarpa Trakpa Sengué (1284-1349) 2ème Shamarpa Katcheu Wangpo (1350-1405) 3ème Shamarpa Tcheupel Yéshé (1406-1452) 4ème Shamarpa Tcheukyi Trakpa (1453-1524) 5ème Shamarpa Kuntchok Yenlak (1525-1583) 6ème Shamarpa Tcheukyi Wangtchouk (1584-1630) 7ème ShamarpaYeshé Gningpo (1631-1694) 8ème Shamarpa Tcheukyi Dodroup (1695-1732) 9ème Shamarpa kuntchok Djoungné (1733-1741) 10ème Shamarpa Mipham Tcheudroup (1742-1792)
11ème Shamarpa Chowong Rinpoché (1880-1947)
12ème Shamarpa Djamyang Rinpoché (1948-1950)
13ème Shamarpa Tinlay Kunkhyap (?-?) 14ème Shamarpa Mipham Tcheukyi Lodreu (1952-2014)
(Extrait du site du KTT de Quimper)

Comments are closed.